Commentaires fermés sur Vivre et travailler au Qatar quand on est une femme

Vivre et travailler au Qatar quand on est une femme

Posted by | 13 mars 2016 | Nos dossiers spéciaux

Rien n’empêche une femme de vivre et de travailler au Qatar, bien au contraire. Ce qui est important, en revanche, est de bien intégrer la culture du pays avant de s’y rendre, pour éviter de faire des impairs pouvant engendrer des malentendus. Le Qatar reste un pays avec de belles opportunités de carrières, mais le moyen orient est une destination avec une forte identité culturelle à respecter. Etre un expatrié français au Qatar, ça s’apprend, que l’on soit une femme ou un homme.

Suivre son mari


Votre mari va être muté au Qatar, ou il vient de décrocher un bon job là-bas ? Pas de panique, il faut saisir l’opportunité. Commencez par localisé le pays, à regarder des photos pour vous imprégniez des paysages et de l’ambiance de Doha. La culture arabe est riche pour qui sait la découvrir de la bonne manière. Sachez qu’il fait très chaud dans le pays, mais que tout est climatisé. L’astuce pour ne pas démarrer avec une bonne angine : avoir toujours un gilet dans son sac et des lunettes de soleil de bonne qualité.

Les premiers pas à Doha 

Pas de bar, de café où s’installer en terrasse, mais des endroits pour faire du shopping complètement dingues. Vous passerez du souk traditionnel au centre commercial ultra moderne dans la même demi journée. Côté positif, vous ferez à Doha des rencontres avec des gens du monde entier, même si les amitiés plus profondes sont plus rares, mais c’est pareil dans le monde entier. Le mieux reste d’essayer d’élargir ses horizons et de ne pas rester qu’entre expatriés. Les loisirs sont très présents : plage et 4×4 dans le désert, à des années lumières de la région parisienne.

Travailler au Qatar


Une femme peut parfaitement trouver du travail au Qatar. Il y a beaucoup d’entreprises françaises installées à Doha. Prenez votre téléphone, ouvrez votre carnet d’adresse, et lancez-vous dans le grand bain. Sachez qu’il est tout à fait possible de transformer son visa d’épouse en un visa de travail.

Se loger à Doha (et y vivre)

Le Qatar reste très cher, et mieux vaut trouver un travail qui prenne en charge l’appartement, ou gagner de quoi faire face aux prix de l’immobilier à Doha. 1500 euros au Qatar, c’est pour un petit appartement… Les prix deviennent toutefois plus abordables si vous quittez la capitale. Pensez à garder une petite enveloppe pour pouvoir prendre une femme de ménage (5 euros de l’heure). Côté transport en commun, c’est calme plat. Il faut une voiture climatisée, le chauffeur n’étant pas nécessaire, les femmes ayant le droit de conduire au Qatar. Côté alimentation, rassurez-vous, les grandes surfaces ont leurs étales aussi bien remplies qu’en France.

Les femmes expatriées très demandées au Qatar

Attention aux idées reçues : au niveau professionnel, pour les métiers qualifiés, les femmes ont autant de chances que les hommes de décrocher le job, et à salaire égal, ce qui n’est pas encore toujours le cas sous nos latitudes. Que ce soit dans une start-up ou dans un gros groupe, les affaires restent les affaires, et toute autre considération n’est pas une priorité dans le business. L’accueil dans le monde de travail est donc très courtois pour les femmes. Les hommes qataris apprécient d’ailleurs beaucoup de pouvoir travailler avec elles. Au niveau de la famille, trouver du personnel pour s’occuper des enfants n’est pas un problème, la main d’oeuvre domestique étant très bon marché, et les salaires des diplômés plus élevés qu’en France.

femme-au-QatarQu’on soit un homme ou une femme au Qatar, les problèmes à surmonter restent les mêmes : mieux vaut maîtriser l’arabe pour réussir. Le sponsor reste également l’épée de Damoclès. C’est grâce à lui qu’il est possible de venir travailler dans le pays, mais aussi à cause de lui qu’il est possible d’être révoqué en un claquement de doigt. Il faut donc rester performant tout au long du contrat pour éviter ce désagrément et en retour anticipé en France.

Sachez que les locales sont voilées. Il va falloir vous y habituez, ce sont les coutumes locales. Les expats peuvent s’habiller comme elles veulent, à condition de ne pas trop se dénuder.

10327 total views, 4 today