Commentaires fermés sur Immobilier au Qatar : à Doha des milliers d’appartements pour les travailleurs étrangers

Immobilier au Qatar : à Doha des milliers d’appartements pour les travailleurs étrangers

Posted by | 17 juin 2016 | News

Quand on veut aller travailler au Qatar, une des questions essentielles à se poser est celle du logement, surtout si on vient dans le pays avec sa famille. L’immobilier à Doha est très actif, et si l’employeur ne propose rien (ce qui est rare pour un contrat de travail d’expatrié) il reste la solution d’acheter un appartement au Qatar. Cela sera l’occasion de réaliser un investissement dans la pierre et de le louer à d’autres travailleurs étrangers une fois retourné en France (dans cette configuration là).

Les projets immobiliers ne manquent pas dans le pays


Les grues font partie du paysage, et pour qui recherche un appartement à vendre au Qatar, Doha est un peu un eldorado. Car avec la perspective du mondial de football, il a bien fallut construire des logements pour les milliers d’ouvriers venus participer à l’élaboration des infrastructures pour ce grand événement planétaire. Des cités dortoirs ont donc vues le jour, avec tout l’équipement moderne pour permettre de loger aux normes les ouvriers qualifiés dans de bonnes conditions.

C’est un avantage de pouvoir habiter sur son lieu de travail, ou en tout cas pas très loin. On gagne le temps et la fatigue des transports. Il semble donc que les critiques concernant les conditions de vie des ouvriers soient dépassées, puisqu’avec ces logements, finis les lieux d’hébergement surpeuplés.

Labour city: la plus grand cité-dortoir du Qatar

On va pouvoir y loger 70000 ouvriers. Pour celui qui doit rejoindre prochainement le Qatar pour un contrat de travail visant à oeuvrer sur les chantiers de la coupe du monde, c’est une bonne nouvelle, même s’il faudra sûrement partager son appartement avec des collègues. On parle de 4 personnes par appartement au maximum.

Le site de Labour city est immense, et permet aussi de se divertir, puisqu’on y trouve des salles de sports et des cafétérias, mais aussi des lieux de culte ainsi que des commissariats pour assurer la sécurité de tous. Il faut dire que des travailleurs étrangers de toutes les nationalités vont s’y côtoyer jusqu’en 2022.

Des améliorations pour l’accueil des travailleurs étrangers


Après que certains abus aient été constatés par des organisations comme Amnesty, le Qatar a rectifié le tir, il faut dire que le monde entier a les yeux braqués sur lui quand à la réussite de l’organisation de l’évènement sportif le plus important. Car la législation concernant le droit des travailleurs étrangers a beaucoup été décriée. Mais des progrès importants ont été fait, il est difficile de soutenir le contraire, même si tout n’est pas encore rose, avec des conditions de travail difficiles. Mais la dynamique est bonne, et les conditions s’améliore, reste que la règle du parrainage dont certains abusent pour confisquer les passeports (rappelons que cela est interdit et que ce n’est pas légal) ne facilite pas la tâche du gouvernement. Il faut donc trouver les mauvais élèves, et les sanctionner à la mesure de leurs fautes.

travail Doha

Aux travailleurs étrangers qui s’inquiètent des conditions de vie au Qatar, il faut rappeler que le pays se développe à vitesse grand V, et que cette dynamique n’est pas toujours facile à mettre en place. Toutefois, le pays se modernise, tant dans ses infrastructures que dans ses règlements, pour permettre au plus grand nombre de pouvoir y exercer leur métier en toute sérénité.

838 total views, 2 today