Sans Diplôme? Offres à Dubai & Qatar Pour Français

La communauté francophone est dans son ensemble appréciée au Qatar et à Dubai. Le fait qu’il y ait parmi elle de nombreux français originaires des pays arabe et parlant la langue officielle aide beaucoup à cela. Les entreprises ne recherchent pas spécialement des sur-diplomés mais plutôt des expats avec de l’expérience. Par contre pour certains secteurs, les sans diplômes sans désavantagés par rapport aux Indiens et aux pakistanais.

Réussir aux Emirats Arabes Unis

Si vous faites partie de la communauté francophone et que vous voulez vous expatrier, sachez que 25000 français y vivent déjà, principalement à Dubaï et à Abu Dhabi. Ceux qui ont réussis à décrocher un contrat le disent : l’expérience est très enrichissante.

À lire aussi :

Pourquoi ? Les 8 raisons principales

  1. Parce que les possibilités d’évolutions sont importantes, bien plus qu’elles peuvent l’être en France, surtout pour un jeune. Les échelons vont vite à grimper.
  2. Parce que la qualité de vie est très bonne pour un travailleur étranger.
  3. Parce que les expatriés sont bien accueillis.
  4. Parce que c’est la possibilité de découvrir une autre culture et que l’adaptation n’est pas si difficile que cela.
  5. Parce qu’il est possible d’y améliorer son anglais et son arabe. Lisez comment apprendre l’anglais au Qatar et comment apprendre l’arabe pour trouver un job.
  6. Parce qu’on peut y faire de belles rencontres, il y a des gens qui viennent du monde entier.
  7. Parce qu’on peut y élargir ses horizons.
  8. Parce que ce sont des pays en pleine expansion avec de belles opportunités à saisir.

Travailler au Qatar sans diplômes en étant français

Sommes nous obligés d’être surdiplômés pour travailler au Qatar ? Bien sur que non. Lorsqu’on parle d’emplois d’ingénieurs, ou d’informaticiens, des références sont nécessaires pour pouvoir postuler aux jobs proposés dans ces secteurs.

Mais le Qatar (ou Dubai), ce n’est pas que cela. C’est un pays à l’économie dynamique, et qui voit sa croissance se développer à une vitesse démesuré, au fur et à mesure des investissements, et le besoin en salariés ne cesse de croître.

Faites vos preuves

C’est pourquoi, une large part de l’embauche se concentre plutôt sur la motivation du salarié, et bien souvent, des périodes d’essais seront proposés aux candidats. Pouvoir faire ses preuves en travaillant, c’est depuis longtemps le système employé aux Etats-Unis, où beaucoup de non diplômés ont ou faire fortune, ce qui est difficilement assimilable en France.

Entendons nous bien, il y a des offres d’emplois dans tous les domaines au Qatar, cela va de chauffer routier à boulanger, en passant par ingénieur de télécommunication. Toutefois, certains secteurs souffrent de pénurie, et pour un français voulant travailler au Qatar au plus vite, postuler à ces offres ci est une bonne solution.

Travailler à Dubai sans diplôme

Nous sommes nombreux à ne pas avoir fait de longues études. Concernant les jobs qui ne sont pas qualifiés, vous devez savoir que certains sont mal payés, et que la concurrence des autres nationalités, surtout des pays très pauvres, vient casser le prix.

Mon conseil : ne passez pas par des agences pour l’emploi qui vous demandent de payer pour envoyer votre CV ! Personne ne doit vous demander d’argent pour vous faire travailler, ce sont des arnaques. Si vous allez sur place, ayez toujours sur vous votre CV en anglais.

Article à lire pour vous aider : les meilleurs sites pour parler anglais.

Les compagnies qui peuvent être intéressées par votre CV

Ne pas avoir de diplôme ne vous empêchera pas de trouver un bon travail, à condition de ne pas vous tromper de secteur dans votre recherche. Les secteurs qui recrutent à Dubaï et qui payent bien sans forcément demander de diplôme :

  1. Le tourisme
  2. L’hôtellerie
  3. La restauration
  4. Les centres d’appel

Travailler dans un centre d’appels francophone à Dubai: exemple d’annonce récemment trouver sur le net :

  • Entreprise : Call center – service consommateur.
  • Poste proposé : French speaker
  • Description : recevoir les appels et répondre aux e-mails en français, en arabe et en anglais.
  • Expérience demandée : oui, mais pas obligatoire.
  • Lieu de travail : Dubaï, Émirats Arabes Unis.
  • Salaire : non précisé.

Si vous cherchez des petites annonces d’emploi en anglais sur Google vous pouvez taper ces termes « call center Dubaifrench speaking ».

Quels sont les secteurs qui recrutent des français ?

Les offres d’emplois au Qatar et à Dubai sont nombreuses, en CDI où pour une mission d’intérim. Vous pouvez d’abord postuler à celles où vous aurez le plus de chance de décrocher le job en fonction de votre expérience. En effet, la concurrence, pour travailler à Doha et à Dubai, existe et ces émirats attirent de plus en plus d’expatriés qui veulent changer de vie.

S’il n’y a pas d’offres d’emplois spécifiquement réservées aux français, mis à part celles consistant à enseigner la langue, la plupart sont accessibles à partir du moment où vous comprenez au moins l’arabe ou l’anglais. Que ceux à qui cela fait défaut se rassurent, il existe quelques offres d’emplois au Qatar où cela n’est pas encore nécessaire.

1. L’enseignement, un secteur porteur au Qatar

Les qataris veulent donner la meilleure éducation possible à leurs enfants, et les enseignants français sont très prisés dans le Golf. De plus, les nombreux expatriés présents sur place gagnent suffisamment pour donner à leurs enfants une éducation française, enseignement y compris.

Bien sur, il est importants pour ceux qui postulent à un poste de professeur de français d’avoir des références dans leur pays d’origine, même si la pratique des cours particuliers à domicile s’est largement démocratisée, et permettent à des étudiants où à de jeunes diplômés de faire leurs premières armes et d’acquérir l’expérience nécessaire à une crédibilité dans ce secteur d’activité.

2. L’informatique : le Qatar, plaque tournante du Moyen-Orient

De nombreuses multinationales ce sont installées au Qatar ces dernières années, offrant de réelles opportunités de recrutement. Les cadres, et les experts de tous pays rêvent de faire carrière dans ces sociétés qui offrent des conditions financières bien meilleures qu’en Europe. L’expansion, à tous niveaux, nécessite sans cesse de faire appel à de nouveaux talents étrangers, parmi lesquels les informaticiens, et bien souvent, parler l’arabe n’est pas indispensable.

3. La finance : les consultants ont le vent en poupe

Le Qatar ou Dubai, à condition de vouloir changer de vie est une opportunité à saisir. Les pays du golf ne connaissent pas la crise, et il serait dommage de ne pas en profiter. C’est au Qatar, et aux pays limitrophes comme Dubaï qu’on trouve les meilleures opportunités dans ce secteur qui souffre en France et en Europe plus généralement.

4. L’hôtellerie et la restauration

Le Qatar est le pays des chantiers monumentaux : des tours gigantesques, des centres commerciaux où faire du ski, mais aussi des îles artificielles, sortes de paradis terrestres regroupant des hôtels de luxe. Beaucoup de français travaillent dans ce secteur au Qatar, et ils sont très bien situés dans la hiérarchie des occidentaux évoluant à Doha.

Les cuisiniers en particuliers, la cuisine française est de plus en plus appréciée à Dubai, à condition de savoir l’adaptée aux coutumes locales. De grands chefs évoluent dans des environnements favorables à l’épanouissement de leur cuisine, et c’est aussi l’occasion pour eux de découvrir d’autres saveurs, et de continuer, pour les plus jeunes, leur formation.

5. Le personnel de salle français et de réception dans les hôtels

Ils ont aussi les faveurs des qataris lorsqu’on parle d’embauche. En effet, le service « à la française » est reconnu dans le monde entier pour son excellence, et le Qatar, qui offre les meilleures conditions d’emplois du monde veut le meilleur pour ses établissements.

Pour ceux qui n’ont aucune expérience en restauration, le Qatar offre à tous la possibilité de faire ses preuves, en démarrant en bas de l’échelle, ce qui est normal (mais avec un salaire tout à fait convenable), et pour ceux qui vont faire leurs preuves, de belles possibilités de grimper rapidement dans la hiérarchie vont très vite se présenter, les nouveaux établissements s’ouvrant à une telle vitesse !

En savoir plus sur les palaces 7 étoiles !

6. Le personnel de maison

Au Qatar, tous les expatriés gagnent très bien leur vie, beaucoup d’annonces, sur des sites d’emplois locaux recherchent du personnel parlant français : chauffeur, jardinier, femme de chambre, cuisinier… Les conditions, comparées à celles offertes en Europe sont très bonnes.

Les Qataris, ont aussi pour habitude de faire fonctionner leurs immenses demeures avec l’aide de personnel, en leur offrant une rémunération adéquate. Toutefois, sauf annonce contraire, il faudra parler l’arabe pour postuler comme employé de maison chez un qatari.

7. Le BTP : un peu d’expérience en France permet de bien postuler au Qatar

Dubai est le plus grand employeur de main d’œuvre étrangère du golf, pour construire ses projets immobiliers pharaoniques. Beaucoup d’indiens et d’iraniens viennent tenter leur chance au Qatar. Mais l’émirat à besoin de contremaître, pour encadrer cette main d’œuvre toujours plus nombreuse. Parler l’Arabe est un plus pour postuler à ces postes d’encadrements dans le BTP.

Marocains et algériens partis travailler à Dubai: beaucoup reviennent déçus

Ce n’est pas l’eldorado pour tout le monde malheureusement. Par exemple, travailler à Dubai dans le bâtiment est particulièrement difficile. Les conditions de travail sont dures et pour trouver une entreprise BTP qui paye bien il faut se lever de bonne heure.

Les 4 raisons qui font que cela peut ne pas être une bonne expérience :

  1. Difficulté d’adaptation
  2. Des horaires de travail à rallonge
  3. Un petit salaire
  4. Difficulté à vivre correctement sur place quand on ne gagne pas beaucoup (la ville est cher)

En définitive, même sans diplôme, il y a du travail à Dubaï et au Qatar. Attention toutefois aux conditions qui vous sont proposées. Elles sont parfois pires que dans votre pays. Si vous aimez prendre des risques, j’ai aussi écris un article sur le métier le plus dangereux du monde.