Commentaires fermés sur Les meilleurs pays pour s’expatrier en 2017 : travailler ou créer son entreprise à l’étranger

Les meilleurs pays pour s’expatrier en 2017 : travailler ou créer son entreprise à l’étranger

Posted by | 27 juin 2016 | Les pays voisins

Parce qu’il n’y a pas encore que le Qatar dans la vie, nous avons listé ceux qui sont selon nous les meilleurs pays pour travailler en tant qu’expatrié. Le monde est un vaste terrain de jeu, profitons en pour immigrer ou pour créer son entreprise à l’étranger. Si l’aventure est souvent au bout du chemin, elle peut réserver de bonnes surprises, pour les jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi ou d’un stage, mais aussi pour ceux qui veulent entreprendre dans de bonnes conditions, ou profiter des avantages de l’expatriation. Dans tous les cas, nous vous recommandons de d’apprendre l’anglais avant de partir, on ne serait vivre à l’étranger ou faire du business sans la maîtriser.

 

Pourquoi s’expatrier ?


Plusieurs raisons peuvent pousser un français à quitter son pays pour aller travailler ailleurs. Généralement, ce sont les -de 26 ans qui sont tentés par l’aventure, pour se faire une expérience professionnelle loin de nos frontières, mais pas que. Quand les horizons sont bouchés, quoi de mieux qu’un petit déménagement pour relancer sa carrière ? C’est de la mobilité, poussée à son extrême.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ceux qui sont partis ont du mal à revenir, tant les perspectives économiques de la vieille Europe sont moroses, voire nulles. La mondialisation concerne aussi le marché de l’emploi, crise ou pas.

 

L’Australie : le nouvel Eldorado

C’est loin, certes, mais le déplacement en vaut la peine. Partir en Australie pour bosser, les étudiants en parlent beaucoup. Peu de chômage, beaucoup de croissance et un superbe cadre de vie : la parfaite alchimie ? Reste que trouver un boulot au pays des kangourous implique d’avoir un visa de travail, pas  facile du tout à obtenir et qui est réservé à ceux qui décroche leur job avant de venir. Pour les autres, à condition d’avoir moins de 31 ans, possibilité d’obtenir pour 1 an un permis vacances-travail. Une fois sur place, à vous de décrocher le graal, et mieux vaut avoir des compétences particulières pour cela.

Le Brésil fait-il encore rêver ?

La coupe du monde de foot est derrière, mais les JO approchent, ce qui devrait générer de nouvelles opportunités de carrières, surtout si vous parlez une langue étrangère et que vous maîtrisez le portugais. Sachez que la concurrence est rude, le nombre de brésiliens qualifiés sur le marché du travail est impressionnant. Par contre, il y a beaucoup d’entreprises françaises installées sur place, ça vaut donc le coup d’y envoyer votre CV. Le pays fonctionne par réseau, faites marcher le vôtre à fond pour multiplier vos chances, surtout dans les nouvelles technologies.

 

Le Canada : toujours le top des destinations favorites des expatriés

Et c’est surtout la langue et l’ouverture d’esprit qui attire les étrangers au Québec plus que le climat. Le programme d’immigration permet à beaucoup de français de partir y travailler, pour un salaire meilleur que celui qu’ils trouvent ici. Certaines professions sont privilégiées. Ainsi, le Canada à besoin de personnes qui exercent dans le secteur médicale, dans la restauration et dans la construction. Même si la langue de Molière y est à l’honneur, il est obligatoire de savoir se débrouiller en anglais.

Singapour : un pays pour les cadres

quitter la franceC’est un état tout petit, mais qui est grand économiquement. Et les grandes fortunes s’y font en très peu de temps. Les jeunes diplômés, qui sont intéressés par tout ce qui brillent s’y voient tous réussir une brillante carrière, en tout cas pour ajouter une belle ligne sur leur CV. Trouver un job à Singapour, ça le fait. Encore une fois, c’est le visa qui posera le plus de problèmes, ceux-ci n’étant pas donnés à la légère. Pour l’emploi, il faut vous renseignez auprès de la Chambre de Commerce et du Consulat, faire bouger vos réseaux, téléphoner aux amis d’amis. Donnez vous les moyens de vos ambitions !

Mettre ses compétences au service du Qatar


Il fallait bien qu’on en parle un peu quand même : Doha reste une destination importante pour trouver un emploi bien rémunéré et de qualité, à condition de représenter une valeur ajoutée certaine. Le développement du Qatar est rapide, et on trouve facilement des offres dans les secteurs de l’informatique, de l’hôtellerie et des commerces de luxe, du pétrole, de l’éducation et des compagnies aériennes.

Pensez qu’il faudra vous loger sur place, parler arabe et faire des démarches avant et pendant pour être en règle avec l’administration qatari.

Quel que soit le pays que vous choisissez pour y exercer votre métier ou pour devenir entrepreneur, pour vous faire une expérience ou élargir vos horizons, bon vent à tous !

17876 total views, 3 today