Commentaires fermés sur Travailler sur une Plateforme Pétrolière: 10000€/Mois?

Travailler sur une Plateforme Pétrolière: 10000€/Mois?

Posted by | 4 octobre 2017 | Les métiers qui recrutent

Le Qatar et le pétrole, ce n’est pas encore la fin de l’histoire, loin de là. Parmi les métiers qui paient bien sans diplôme, la plateforme de forage est toujours en haut de l’affiche, et on comprend pourquoi. Les métiers demandés (entre autres) :

  • soudeur
  • foreur
  • cuisinier
  • ingénieur
  • géologue

À suivre, nos pistes de recrutement pour travailler sur une plateforme pétrolière offshore.

Comment vous faire recruter ?

Trouver un emploi dans le pétrole reste un rêve pour beaucoup de gens. Mais les conditions de travail sont difficiles, qu’il s’agisse d’un ouvrier, d’un soudeur ou d’un technicien. Pour avoir un emploi bien payé, beaucoup sont prêts à travailler dur, la rémunération restant l’unique objectif.

Les zones de production dans le monde :

Une chose est certaine, vous ne serez pas le seul à postuler (où la seule si vous êtes une femme). Le salaire proposé attire bien des convoitises. Aujourd’hui, c’est surtout des postes qualifiés qui sont à pourvoir dans ce secteur, le pétrole ayant besoin d’ingénieurs (5 ans d’études) pour le forage mais aussi de géologues.

Les qualités que vous devez avoir pour postuler

Les plateformes offshore n’hésitent pas à recruter de la main d’oeuvre venant de l’étranger, donc pas de soucis à vous faire de ce côté là. Pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut avoir des diplômes et de l’expérience.

À lire aussi si vous cherchez du travail : l’article sur la compagnie nationale pétrolière du Qatar

L’importance de l’anglais

Si vous savez parler anglais, vous êtes le candidat idéal, au Qatar comme ailleurs. Le petit + : avoir déjà suivi une formation reprenant tout ce qui touche à la sécurité sur des sites sensibles, même si les compagnies pétrolières peuvent l’organiser pour les nouveaux candidats.

Ici, les formations pour apprendre à mieux parler anglais

Où trouver les annonces ?

Pour consulter les annonces et envoyer son CV, le mieux est encore de se rendre sur les sites Internet des compagnies pétrolières. Ils recensent les offres actuellement à pourvoir. Quant aux candidatures spontanées, elles ont quand même peu de chances d’aboutir.

A essayer : indeed

Un débouché pour les jeunes diplômés

Si le pétrole n’est pas un secteur très glamour quand on commence à travailler, il rapporte beaucoup et surtout il embauche. Mais le travail est pénible : 4 semaines consécutives, avec des journées à rallonge, même si après une mission, c’est plusieurs semaines de vacances. Rien à voir avec le rythme de travail d’une administration française…

Des conditions de travail difficiles

Il faut aussi ne pas être dérangé par la promiscuité et la vie en communauté, que l’on fasse partie du personnel de bureau ou de celui de maintenance. Humainement, l’expérience est riche puisqu’on est amené à rencontrer des gens qui viennent de tous les pays. Le travail en équipe forme la jeunesse. Et sur le CV, c’est un vrai plus pour la suite de sa carrière.

Vous pensez que ce sont des métiers qui ne sont pas trop risqués ? Et bien regardez cette vidéo d’une plateforme qui s’échoue sur une île !

Source : Terre Neuve

Quel salaire ?

C’est le point numéro 1 qui poussent les gens à postuler. Les métiers sont durs, c’est donc normal qu’ils rapportent à ceux qui s’y collent. La rémunération est différente selon les métiers, mais il n’est pas rare qu’un ouvrier gagne 5000 dollars par mois. Les ingénieurs, eux, montent à 8000 et les cadres encadrant à 10000.

Il y a donc de quoi se faire des sous en off-shore, même s’il faudra bosser dur pour cela. Généralement, les gens travaillent un 1 ou 2 sur une plateforme pour mettre de l’argent de côté, car il ne faut pas oublier que vous serez nourris et logés et que vous n’aurez rien à dépenser sur place, les loisirs étant rares…

Les métiers

Devenir technicien pétrolier

C’est lui qui contrôle les installations, et qui répare quand il le peut les dysfonctionnements. Il y a beaucoup d’offres d’emplois dans les sociétés pétrolières pour ce type de poste, raison pour laquelle les techniciens pétroliers bougent beaucoup.

Si vous embrassez ce métier là, il faudra vous expatrier. En France, il est possible de se former à l’ENSPM qui est l’école du pétrole, mais vous pouvez aussi passer par la les filières de tous les BTS techniques, comme l’électricité ou la mécanique.

Le rêve est à la portée de tous, mais pour qu’il ne tourne pas au cauchemar, assurez d’être capable de résister aux conditions de travail, très éprouvantes.

Le métier de soudeur

Pour ceux qui ne connaissent pas : il s’agit d’assembler des métaux entre eux. Ce n’est pas simple, surtout dans le pétrole, où il faut quand même être qualifié. Beaucoup d’embauches dans le secteur.

Des conditions de travail difficiles

C’est le métier qui veut cela. Sur une plateforme pétrolière, il faut vous préparer à souder dans toutes les circonstances : mauvaise météo, position difficile… Ce n’est pas le calme d’un atelier !

Ce sont des chantiers risqués. Parmi les qualités qui vous seront demandées :

  • Responsable
  • Consciencieux
  • Autonomie
  • Résistance
  • Habilité
  • Connaissance des métaux (comme pourrait le faire un chaudronnier)

Comment devenir soudeur ?

Il ne suffit pas d’avoir un diplôme. Les techniques évoluent, vous devez donc vous remettre à niveau souvent.

La formation : en France, vous pouvez vous former au métier dans un centre de formation professionnelle (du type GRETA comme celui de créteil).

BON À SAVOIR : il existe une formation de soudeur plongeur pour la recherche pétrolière à l’Institut national de la plongée professionnelle.

Le métier de foreur pétrolier

C’est celui qui creuse, mais pas avec une pelle ! Le foreur pilote cette grosse machine qui sert à faire le tunnel jusqu’à temps que le pétrole jaillisse. Après, il devra rendre le conduit étanche. Autant dire qu’il vous faudra acquérir la technique !

Les qualités que vous devez avoir :

Être résistant physiquement ! La météo est parfois agitée sur les plateformes…

Comment devenir foreur ?

En France, il y a un CAP apprécié des entreprises pétrolières, il s’agit du CAP conducteurs d’engins : travaux publics et carrière. Ce diplôme se prépare dans plus de 35 écoles, donc vous devriez pouvoir en trouver une à côté de chez vous.

Le salaire : 1500 euros par mois + des primes (travail en mer et expatriation)

Le métier de cuisinier : 2500 euros de salaire

Que vous choisissiez de travailler en intérim ou non , les plateformes pétrolières recherchent de plus en plus de bons cuisiniers pour s’occuper des repas du personnel à bord. Si vous avez l’âme d’un baroudeur, alors c’est un métier fait pour vous.

Qualités demandées :

  • Savoir parler anglais
  • Avoir le respect de la hiérarchie
  • Avoir l’esprit de groupe
  • Tenir compte de toutes les origines pour faire vos repas
  • Savoir gérer les stocks
  • Les sociétés qui ce sont spécialisés là-dedans : Sodexo

Autres métiers recherchés :

  • agent de sécurité
  • agent de nettoyage
  • technicien de maintenance

68642 total views, 9 today