Commentaires fermés sur Vivre et travailler en Jordanie: expatriation, visas, salaire moyen…

Vivre et travailler en Jordanie: expatriation, visas, salaire moyen…

Posted by | 17 juin 2016 | Les pays voisins

Il y a un pays du Golf dont on ne parle pas trop (hormis pour ses réfugiés syriens) et qui offre pourtant  de belles opportunités pour un expatrié et la possibilité d’y faire une belle carrière professionnelle : la Jordanie. Reste que comme pour tous les déménagements au long cours, s’installer à Amman suppose un minimum d’organisation : trouver un emploi, un logement, une école française pour les enfants si besoin… Si vous êtes tenté par l’expatriation, sachez que le salaire moyen est attractif, à condition d’apporter une valeur ajoutée intéressante pour l’employeur.

 

Mieux connaître la Jordanie

Le royaume est une monarchie, mais avec un parlement. On y parle l’arabe mais surtout l’anglais, dans les affaires notamment. Le pays est moderne, pacifiste et modéré, par rapport à certains de ses voisins. La température y est clémente, et s’apparente à celle de la Corse en été, même s’il n’y pleut pas beaucoup. L’influence de la Méditerranée sans doute.

Le taux de chômage y est assez important, d’où notre conseil de n’y partir qu’avec du travail. Vouloir trouver un emploi directement sur place, c’est prendre un grand risque, à moins d’être un aventurier dans l’âme sans famille à charge. L’essentiel de l’activité du pays est concentré sur l’industrie et les services, mais pas dans le pétrole ! Et oui, la Jordanie n’a pratiquement pas de ressources énergétiques. Il commerce beaucoup avec les Etats-Unis notamment.

Il y a peu de français qui vivent à Amman ou dans les villes environnantes (Zarqa, Aqaba, Irbid, Salt et Mafraq). Toutefois, la communauté de 1500 âmes est très active sur place et s’organise en associations. Le monde des expatriés est un tout petit monde. On se connait très vite.

 

Qu’en pensent les femmes ?

Quand on évoque le Golf, se pose bien souvent la question des avoir qu’elle est la place des femmes. Elles peuvent y travailler et y vivre librement, tout comme les hommes, le pays ayant notamment en son sein de grandes entreprises françaises. Elles y apprécient le soleil, les paysages de la mer morte et le fait que presque tout le monde parle anglais. Elles sont rassurées par les hôpitaux de bonne qualité et les médecins compétents, par les écoles françaises qui suivent les enfants jusqu’en troisième.

Elles aiment moins les logements, très chers, et les biens immobiliers de qualités difficiles à trouver, l’obligation de prendre sa voiture pour se déplacer et les centres commerciaux à l’américaine, les conflits très proches de ses frontières.

 

Pourquoi s’expatrier en Jordanie ?

Pour le travail d’abord. Quand une grosse société comme Orange vous propose de progresser dans votre carrière en partant à l’étranger, difficile de refuser, surtout quand on n’a pas encore construit sa vie. Si vous n’allez pas travaillé dans une entreprise française, mieux vaut bien parler l’arabe, sans quoi trouver un job sera très compliqué, presque impossible, à moins d’avoir un réseau important sur place. Des stages qualitatifs sont aussi proposés aux étudiants. Une bonne façon de se faire les dents.

vivre en jordanie

Et puis, les jordaniens ont cette réputation d’être des gens très sympas et chaleureux vivant dans un très beau pays ensoleillé avec des paysages à couper le souffle. C’est l’occasion de découvrir une autre culture, le mode de vie à l’européenne n’étant pas le seul et l’unique !

Côté loisirs

Bosser c’est bien, profiter de la vie aussi. Pendant les week-ends, possibilité d’aller visiter les rives de la mer morte, l’époustouflante Petra et d’aller rencontrer les bédouins dans le désert. La gastronomie jordanienne est également réputée : une sieste sous les oliviers après avoir bien mangé, what else ? Reste que pour les amateurs de fromages et de vins, il faudra repasser et rentrer au bercail de temps en temps pour faire des provisions.

Vivre à Amman

Malgré tout le charme que peut avoir la capitale de la Jordanie, réfléchissez bien avant de partir. L’expatriation ne s’improvise pas. Idéalement, il faut aller passer du temps sur place avant de décider de s’y installer pour quelques années. Ca manque peut-être de spontanéité, mais on a rien inventé de mieux pour éviter les déconvenues. N’oubliez pas que les événements qui entourent le pays rendent quand même les choses instables, même si le pays est très sur et qu’on risque moins de souffrir de l’insécurité qu’à Paris.

Zoom sur la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Jordanie

Il est nécessaire de se rapprocher d’elle si on veut exporter des marchandises en Jordanie. D’abord parce qu’elle connaît bien les us et coutumes du pays, qu’elle est implantée dans la capitale et le tissu local, et qu’elle a le recul nécessaire pour vous apporter son expérience. Cela sera beaucoup de temps de gagné, en prospection clientèle et en organisation. Avoir des contacts de qualité est primordiale quand on veut faire du business avec l’étranger.

Obtenir son visa

Celui-ci est obligatoire, mais facile à obtenir, directement à l’aéroport sur place. Si le séjour dépasse 1 mois, là il faut le faire proroger en se rendant dans un poste de police jusqu’à 3 mois). Cette procédure n’est pas gratuite, mais bon, ça ne va pas non plus chercher très loin. Pour des séjours un peu plus long, jusqu’à 6 mois, ça se complique un peu, puisqu’il faut faire un test HIV.

Pour qui voudrait travailler dans le Golf, il y a donc d’autres pays que le Qatar, Dubai ou l’Arabie Saoudite. La Jordanie mérite le détour.

4376 total views, 1 today