Commentaires fermés sur [2019] Le VRAI Coût de la Vie à Dubaï

[2019] Le VRAI Coût de la Vie à Dubaï

Posted by | 22 septembre 2018 | Les pays voisins

Travailler à Dubaï pour un français est une bonne opportunité pour découvrir le monde, gagner beaucoup d’argent, et enrichir son CV. Sauf  que le coût de la vie sur place nécessite de trouver un emploi bien payé avec des avantages en nature. Les expatriés doivent prendre en compte le loyer, la couverture médicale et la scolarité des enfants. En lisant cet article, que vous soyez futur expatrié à Dubaï ou que vous vouliez y prendre des vacances, vous allez pouvoir budgétiser.

Le budget vacances à Dubaï

Ce guide pratique va vous permettre de prévoir votre budget vacances.

Dubaï est une ville expensive

C’est la première chose à intégrer. La ville est celle où vous dépenserez le plus dans tout le Moyen Orient. Mais vous risquez d’être choqué : les plus pauvres côtoient les plus riches (pas de salaire minimum ni de SMIC dans l’émirat).

La nourriture est accessible si vous mangez « local »

Tous les produits importés coûtent une fortune. C’est notamment le cas de l’alcool, qui n’est servi que dans les hôtels de luxe. Le fromage est 3 fois plus cher qu’en France !

Les produits locaux, eux, sont accessibles aux petites bourses. La qualité des produits est en principe assez bonne.

Si vous mangez au restaurant, une « gargote » locale vous coûtera 20 € et un bon repas dans un bel endroit 50 €. Mais vous pouvez aussi manger au fast-food pour 6 €.

Vous ferez des économies sur les déplacements

Pour vous déplacer dans la ville, vous pourrez prendre le métro. L’abonnement journalier vous coûtera moins de 4 € par jour. Si vous préférez conduire, vous serez surpris par le prix de l’essence : 0,50 € le litre !

Se loger à Dubaï

Si vous passez quelques jours dans la ville, vous aurez peut-être envie de coucher dans un très bel hôtel. Ce ne sont pas les établissements de luxe à 1 000 € la nuit qui manquent !

Mais que les petits budgets se rassurent : il existe aussi des hébergements à 50 € la nuit si vous n’êtes pas très difficile. Les meilleurs prix sont en juin, juillet, août et septembre à cause des fortes chaleurs (50 % d’économie).

Le coût minimum pour des vacances d’une semaine à Dubaï

Pour 1 personne :

  • Transport (avion) : 1 000 €.
  • Hébergement : 350 €.
  • Nourriture : 280 €.
  • Transport (métro) : 30 €.
  • Total : 1 660 €.

Combien ça coûte de passer des vacances de luxe à Dubaï ?

Pour faire un voyage de noces ou un beau cadeau. Le prix est donné est aussi pour 1 personne.

  • Transport (avion) : 1 700 €.
  • Hébergement : 3 500 €.
  • Nourriture : 700 €.
  • Transport (taxi) : 500 €.
  • Total : 6 400 €.

Le coût de la vie pour vivre sur place en tant qu’expatrié

Si vous êtes habitué à vivre à l’européenne, l’émirat vous coûtera cher, même si en principe, vous n’aurez pas à payer d’impôts ni de taxes.

Se loger dans l’émirat

Les loyers connaissent une inflation importante. La location d’appartement pour les étrangers est devenu un business très lucratif, puisque ceux-ci sont concentrés à Dubaï ou dans sa proche banlieue.

Vous pouvez vous loger pour pas cher à la campagne, mais entre nous, ce n’est pas vraiment conseillé… En ville, il vous sera difficile de trouver un coin tranquille. Des nouvelles résidences sortent de terre un peu partout pour répondre à la forte demande.

Comment trouver l’appartement de vos rêves ?

Vous pouvez vous faire aider sur place par un consultant en déménagement, qui va être chargé de vous trouver la perle rare, et de vous assister dans les formalités administratives. Les grandes entreprises, si elles ne vous logent pas, ont souvent un service d’aide dédié.

Notre conseil : si vous avez prévu de déménager en famille, faites-le en 2 temps. Allez-y d’abord seul, pour vous acclimater et emménager sereinement, avant de faire venir le reste de votre famille.

Le loyer moyen à Dubaï

Difficile de donner des tarifs, ceux-ci pouvent être très fluctuants d’un mois sur l’autre. Mais en quelques années, les prix ont doublé. Comptez par mois :

  • Pour un T1 : entre 1 200 et 2 500 € au centre-ville. 1 000 € à l’extérieur du centre.
  • Pour un T3 (100 m2) 2 500 € en banlieue et 3 500 € au centre-ville.
  • Pour une villa : entre 4 000 et 5 000 € par mois.

À chaque standing son coût. Reste que le logement sera le point de dépense principal dans votre budget. Avoir une maison de fonction est donc à vrai plus à prendre en compte lors d’un entretien d’embauche.

Moins vous resterez longtemps, plus le loyer sera important, mais c’est un peu pareil dans le monde entier.

Des services supplémentaires sont souvent inclus dans le package, comme le ménage, le changement des draps et les lessives. En ce qui concerne l’air conditionné, ne tergiversez pas : vous en aurez besoin.

Les charges

Quant à l’énergie, même si les factures sont moins élevées qu’en France, ce n’est pas une raison pour consommer de l’électricité et du pétrole à outrance.

L’eau, l’électricité, le gaz et la climatisation vous coûteront entre 250 et 350 € par mois. Les abonnements téléphoniques démarrent à 40 €. L’abonnement internet et télévision à 80 €.

L’école

De l’école maternelle au lycée français, il y a tout ce dont vos enfants ont besoin pour étudier dans de bonnes conditions. Il y a 3 lycées à Dubaï : Georges Pompidou, le lycée libanais francophone privé (bilingue anglais et français) et l’AFLEC.

La scolarité y démarre dès les petites sections, en l’enseignement y est fait en arabe (parfois), en français et en anglais. N’oubliez pas de vous y prendre longtemps à l’avance pour les inscriptions, il y a peu de places au vu du nombre d’étrangers qui s’installent.

Combien ça coûte de scolariser ses enfants ?

École francophone ou internationale ? Il n’y a pas de choix parfait, tout dépend de ce que vous voulez pour eux et dans quelles conditions vous voulez les élever.

De toute façon, il faudra vous diriger vers une école privée (elles le sont toutes) et régler la facture allant avec. Les frais de scolarité peuvent monter très haut selon la réputation de l’école.

Georges Pompidou : 7 000 € par an pour la maternelle. 8 000 € pour le primaire. 10 000 € pour le collège. 12 000 € pour le lycée.

L’AFLEC6 000 € par an pour la maternelle et le primaire. 10 000 € pour le collège. 13 000 € pour le lycée.

Et la crèche ?

9 000 € par an.

Comment choisir la bonne école ?

Privilégiez un établissement qui n’est pas très loin de votre domicile. Les distances peuvent être importantes et les transports scolaires être longs.

À regarder aussi, en plus des résultats scolaires, les activités sportives et culturelles qui y sont proposées : n’oubliez pas que votre enfant aura avant tout besoin de s’intégrer dans son nouvel environnement et de s’y plaire pour s’épanouir.

Le coût d’une nounou

Vous aurez peut-être besoin de quelqu’un pour s’occuper de vos enfants sur place. Les salaires des employés de maison sont bas. Une nounou vous coûtera entre 400 et 800 € par mois.

À cela ajoutez le coût du visa de travail (1 500 € par an).

Pour une femme de ménage, comptez 10 € de l’heure.

Se soigner

Trouver un hôpital ou une bonne clinique privée ne sera pas un problème, ils sont nombreux et très bien équipés. Même chose si vous avez besoin d’un dentiste ou d’un médecin généraliste.

De nombreux étrangers travaillent dans le secteur de la santé, et sont reconnus dans leur domaine d’intervention.

Le prix des soins

Consultez un médecin généraliste vous coûtera 100 €.

Même si les soins sont moins chers qu’aux États-Unis, mieux vaut avoir une bonne assurance santé. Certains employeurs la proposent pour les expatriés.

La couverture médicale obligatoire

C’est la grande nouveauté depuis l’année dernière. Les expatriés ne peuvent plus faire sans (sans elle, pas de visa). Tout le monde a donc maintenant accès aux soins (sauf dentaires et optiques), qui sont automatiquement couverts.

C’est en principe à l’employeur de régler la question de la couverture médicale. Elle coûte 2 200 € par an.

Retrouvez maintenant quelques sujets complémentaires qui peuvent vous intéresser si vous envisagez de séjourner à Dubaï.

Le marché de l’emploi à Dubaï

C’est lui qui va conditionner votre venue. Comme les français déjà sur place, ce sont les secteurs de la restauration, de l’hôtellerie et des nouvelles technologies qui pourvoient le plus d’emplois. Le marché se porte donc bien, porté par la croissance du pays.

Le saviez-vous : Emirates a son école d’hôtesses de l’air à Dubaï !

De nombreuses entreprises françaises y sont implantées, avec de bonnes possibilités d’évolution en interne. Attention toutefois : mieux vaut être bien diplômé dans son domaine pour postuler à un poste à responsabilité.

Lisez aussi cet article : les offres d’emplois à Dubaï pour les français qui n’ont pas de diplôme.

Ouvrir un compte bancaire

Cette formalité vous sera obligatoire pour percevoir votre salaire.

Si les banques vous ouvriront toujours leurs portes, l’administratif est lourd : visa de résidence, lettre de non-objection de la part de son patron avec le montant de la rémunération mensuelle indiquée, contrat de location, photocopie du passeport.

Une fois cela mis en place, oubliez l’utilisation du chéquier si cher aux français : les commerçants préfèrent des espèces (sauf pour des grosses sommes).

Bon à savoir : il est parfois plus facile d’ouvrir un compte quand il s’agit de la même banque que celle de son entreprise. De plus, les découverts sont presque systématiquement interdits, sauf à avoir une autorisation. Évitez donc de vous mettre dans le rouge.

Devenir résident

Le visa de résidence est obligatoire et valable 3 ans, à faire renouveler après. Il est nécessaire pour acheter une voiture, ouvrir son compte en banque…

Faites légaliser toutes vos pièces justificatives à l’ambassade à Paris avant de partir (copies certifiées conformes).

À lire : ce qu’il faut savoir si vous souhaitez partir travailler aux Émirats arabes unis.

Dubaï reste encore une grande aventure pour qui souhaite s’y expatrier. Ainsi, ne paniquez pas si votre employeur conserve votre passeport : la pratique est courante… 

23960 total views, 1 today