Commentaires fermés sur Crédit à Dubaï: Ce Que Personne n’ose Vous Dire

Crédit à Dubaï: Ce Que Personne n’ose Vous Dire

Posted by | 22 octobre 2019 | immobilier

Si vous cherchez à faire un achat immobilier à Dubaï, il y a des choses importantes que vous devez savoir. Les conditions pour acheter une maison ou un appartement sur place peuvent vous surprendre. Investir dans l’immobilier à Dubaï ne s’improvise pas. Je vais vous dévoiler dans cet article ce que personne n’ose vous dire.

Faire un crédit immobilier à Dubaï

La majorité des gens qui veulent acheter une résidence sur place passe par leur pays d’origine pour le faire. Les banques françaises peuvent ainsi vous prêter de l’argent pour investir dans les Émirats, tout comme vous pouvez passer par un courtier français.

Toutefois, vous avez la possibilité d’emprunter localement. Les banques aux Émirats Arabes Unis prêtent de l’argent aux étrangers, mais pas n’importe comment !

L’emprunt bancaire à Dubaï

Il ne s’agit pas d’un crédit au sens strict, car la charia (la loi islamique) l’interdit. Pour être en conformité avec la façon de vivre des musulmans, les banques proposent des montages financiers différents, appelés aussi « crédit Halal ».

Concrètement, c’est la banque qui achète le bien, elle va vous remettre les clés, et vous paierez la banque sur plusieurs années pour la rembourser. C’est un peu la même chose qu’un crédit hypothécaire.

Les documents qui sont demandés

Un achat immobilier est quelque chose d’important : pour la banque, qui va vous faire confiance, et pour vous, par rapport au montant qui va vous engager sur de longues années. Il est donc normal que les justificatifs à fournir soient nombreux.

La liste des justificatifs si vous êtes salarié

  • Pièce d’identité : passeport uniquement.
  • Contrat de travail : les banques des Émirats ne vous prêteront de l’argent que si vous travaillez (sauf si vous êtes très riche).
  • Certificat de salaire : si vous venez de l’étranger, il faudra que l’entreprise l’adresse à la banque avec tous les détails, en particulier ceux relatifs à la taille de l’entreprise. Vos 6 derniers bulletins de salaire devront y être associés.
  • Preuve de l’origine de vos autres revenus si vous en avez.
  • Les 3 derniers relevés d’imposition.
  • Les relevés de comptes de toutes vos banques (si vous en avez plusieurs) sur le dernier semestre.
  • Si vous êtes déjà propriétaire d’un autre bien immobilier, l’acte de vente.

La liste des justificatifs si vous avez monté votre entreprise

Les entrepreneurs aussi peuvent emprunter à Dubaï pour faire un achat immobilier sur place. Il faudra alors fournir :

  • Les relevés d’impositions de l’entreprise.
  • Les 3 derniers bilans (demandez-les à votre comptable si vous n’arrivez pas à remettre la mais dessus).
  • Le Kbis.
  • Les comptes bancaires de la société sur 1 an.
  • 2 pièces d’identité, dont le passeport.

Combien pouvez-vous emprunter ?

Les banques à Dubaï peuvent financer jusqu’à 70 % du bien. Quand on connait le prix d’un studio dans l’émirat, ils sont les bienvenus !

Bien sur, la somme dépendra de vos revenus et de votre capacité d’emprunt avec vos crédits en cours.

Un article qui peut également vous intéresser : quel est le vrai coût de la vie à Dubaï ?

Le taux d’intérêt d’un prêt immobilier local

Si vous préférez passer par une banque locale pour votre achat dans la pierre, sachez que le taux d’intérêt des banques est similaire à celui pratiqué par les principales banques européennes.

Nos conseils si vous voulez acheter avec un crédit à Dubaï

Le mieux, si vous n’êtes pas de la région, est quand même de passer par une agence immobilière pour français (ou pour francophones). Voici pourquoi :

Le personnel parlera toutes les langues

Pour bien acheter dans l’Émirat, et pour passer avec succès toues les formalités administratives, il faut maîtriser au moins 2 langues : l’anglais et l’arabe.

Le personnel de ces agences est international. On vous parlera donc en français, mais on agira en anglais et en arabe.

C’est un gage de sérieux

Les agences immobilières qui parlent le français sur place on l’habitude de ces transactions. Ce sont elles qui ont les meilleurs prix.

Choisissez-en une qui est accréditée par la Rera (organisme de contrôle local). Si elle l’est, c’est qu’elle est sérieuse, et qu’elle agit selon les règles propres à l’éthique musulmane. Je vous recommande aussi d’opter pour une agence qui est implantée à Dubaï depuis longtemps.

Vous serez accompagné tout au long du processus

Le chemin est long pour devenir propriétaire, quel que soit le pays : rechercher le bien, négocier le prix, chercher un crédit, formuler la vente…

D’où l’intérêt d’un accompagnement de qualité par une agence immobilière qui travaillent régulièrement avec des français et qui a l’habitude des crédits à Dubaï.

En plus, si vous décidez de mettre votre bien en location, elle pourra s’occuper de la gérance et la mise en location.

L’emprunt logement : une solution pour financer votre acquisition à Dubaï

Comment ça marche ?

Cette formule permet de trouver un financement représentant 60 % de la valeur du bien. Les citoyens de Dubaï peuvent eux aller jusqu’à 80 %.

Le taux d’intérêt est de 5 % et remboursable jusqu’à 25 ans.

Voici la marche à suivre

Commencez par ouvrir un compte en banque sur place. Si vous préférez, vous pouvez aussi le faire de France, dans une succursale. Les paiements se font en dirhams. Il faut donc que vous puissiez changer vos euros.

Dans un deuxième temps, vous mettrez en place un prélèvement automatique qui vous permettra de rembourser l’emprunt logement à la banque que vous avez choisie.

Où faire un emprunt logement  à Dubaï ?

Voici la liste des banques (par ordre alphabétique) qui accueillent « favorablement » les investisseurs étrangers :

  • Barclays.
  • Dubai Islamic Bank.
  • First Gulf Bank.
  • HSBC.
  • Lloyds TSB.
  • National Bank of Abu Dhabi.
  • Banque nationale de Ras Al Khaimah.
  • Standard Chartered Bank.
  • Tamweel Union National Bank.

Les justificatifs demandés pour un emprunt logement

Ils sont classiques : les preuves de vos revenus (sur les 2 dernières années) et de votre identité.

Le prix des appartements à Dubaï en euros

Je vais vous donner quelques exemples de prix qui sont pratiqués à Dubaï, en vous faisant la conversion en euros.

Combien coûte une villa avec 5 chambres ?

Beaucoup sont en vente dans des domaines privés. L’intérêt d’une villa, c’est son calme mais aussi la verdure qui l’entoure.

Prix moyen : 410 000 €.

Combien coûte un appartement de 2 chambres à Dubaï Marina ?

Les appartements dans ces quartiers modernes de la ville sont toujours vendus meublés. Le prix que je vais vous donner comprend donc tout l’équipement dont vous pourriez avoir besoin. C’est l’idéal pour un investissement locatif.

Prix moyen : 160 000 €.

Combien coûte un appartement 1 chambre à Palm Jumeirah ?

Si vous aimez le bord de mer, alors c’est l’endroit paradisiaque qu’il vous faut. Beaucoup de résidences sont face à la plage, et comprennent une piscine et une salle de sports.

Prix moyen : 480 000 €.

Combien coûte une villa avec 3 chambres à Dubaï Silicon Oasis ?

Pour le prix que je vais vous indiquer, vous aurez 3 chambres, mais aussi un beau bureau et un grand jardin extérieur. Dans ce quartier, vous êtes proche de toutes les commodités et du supermarché.

Prix moyen : 800 000 €.

Combien coûte une maison de ville de 4 chambres à Dubailand ?

Ces maisons sont dans des unités résidentielles avec piscines. Elles sont élégantes et elles sont toutes équipées. Ces maisons sont appréciées des expatriés.

Prix moyen : 290 000 €.

À lire aussi : comment faire pour acheter une île à Dubaï ?

Le visa investisseur

Si vous achetez une propriété à Dubaï dont la valeur dépasse 250 000 €, vous obtenez un visa « investisseur ». Pour vous, c’est l’assurance d’avoir un visa longue durée permettant de rester dans le pays.

Il est valable 2 ans et renouvelable. C’est le Département des affaires foncières de Dubaï qui le délivre. Il ne faut pas le confondre avec le visa de résidence (qui n’est valable que 6 mois). Il sécurise largement votre investissement immobilier.

Est-ce que les banques françaises prêtent pour un investissement à l’étranger ?

Si elles le faisaient, cela serait quand même beaucoup plus simple. Car cette opération immobilière, qui consiste à acheter dans un autre pays que le sien n’est plus un acte isolé. C’est devenu courant.

Pourquoi les banques françaises hésitent ?

Si elles vont pouvoir vérifier vos revenus, elles vont en revanche devoir faire face à un problème qu’elles n’aiment pas trop : ne pas pouvoir hypothéquer votre bien.

Les garanties que votre banque en France va pouvoir prendre son donc moindres.

Comment faire pour qu’elle accepte ?

Si vous voulez emprunter directement de France, il va falloir rassurer la banque. Celle-ci va vouloir prendre des garanties.

Comme elle ne va pas pouvoir hypothéquer votre bien en cas de non-paiement, elle va se montrer très exigeante sur la qualité de vos revenus. 

Ceux qui sont déjà propriétaires sont privilégiés

Vous connaissez la formule : on ne prête qu’aux riches ! Comme elle ne va pas pouvoir hypothéquer votre achat à l’étranger, la banque française va le faire sur un bien que vous possédez déjà en France, et que vous avez fini de payer.

Le nantissement des valeurs mobilières

Si vous n’avez pas un bien immobilier à donner en garantie à votre banque, vous pouvez également nantir votre assurance-vie ou vos actions si vous en avez.

La caution bancaire

Elle va s’appliquer sur les liquidités que vous avez sur vos comptes. Il peut s’agir de votre compte de dépôt ou de vos comptes épargnes. Ces sommes seront donc bloquées jusqu’à ce que vous ayez remboursé le prêt.

Le prêt à la consommation

De tous les prêts que peut vous faire une banque, c’est le seul où vous n’aurez pas à vous justifier. Cette somme peut vous servir d’apport si vous prévoyez de faire un achat immobilier dans un pays du Golfe. Vous ne devez pas négliger « l’effet de levier » que représente l’apport personnel.

Par contre, vous ne pouvez pas souscrire un crédit à la consommation (ou un prêt personnel) qui dépasse les 70 000 €. La durée de remboursement est assez courte, puisqu’elle dépasse rarement les 7 ans.

Quel financement choisir ?

Vous avez 3 solutions : contracter un prêt auprès d’une banque française, ou bien vous adresser à une banque de Dubaï (qui elle va avoir du mal à contrôler vos ressources).

La banque française

Elle va augmenter son taux d’intérêt, entre 0,5 et 1 % de plus, pour compenser le manque de garanties.

Quant au prêt, il dépassera rarement le montant de votre nantissement (ce que vous avez amené comme garanties), surtout si ce sont des actions.

La banque à Dubaï

Si vous voulez emprunter directement sur place, il sera important, pour obtenir votre prêt, d’avoir un apport personnel conséquent, entre 40 et 50 % du total. Cela rassurera les banques, qui ont très peu de moyens de « contrôle ».

Sachez aussi que la durée du prêt qui vous sera proposée sera courte. Il est rare qu’un étranger puisse faire un emprunt qui dépasse les 10 ans de remboursement.

L’ouverture d’un compte sur place

Cela sera une exigence de la banque locale. Vous pourrez y déposer vos fonds propres, y recevoir votre crédit en y déposer vos loyers si vous louez le bien.

De toute façon, cela vous évitera de prendre des risques trop importants sur la fluctuation des taux de change.

L’importance d’être résident

Un résident, et un non résident, ne seront pas logés « à la même enseigne ».  Si vous résidez déjà sur place, cela sera beaucoup plus facile pour vous. Vous serez moins sujet au risque d’un changement de la politique du pays sur les investissements des étrangers.

Le promoteur immobilier

Si vous achetez sur plans, il est possible que le promoteur vous propose une solution de financement. Il n’est pas rare, si vous apportez la moitié de la somme, que celui-ci vous propose un crédit à taux 0 sur 10 ans pour les 50 % restants.

Mise en garde : vos dettes peuvent vous conduire en prison !

C’est un avertissement que nous vous donnons ici si vous aviez dans l’idée d’emprunter directement à Dubaï. Les expatriés avec des dettes ne sont pas les bienvenus dans l’Émirat.

L’insolvabilité peut mener à la prison. Ainsi, si vous ne pouvez pas régler les mensualités de cotre crédit, ce n’est pas le fichage FICP de la Banque de France qui vous attend ! De plus, votre passeport pourra vous être confisqué jusqu’à ce que vous régliez vos dettes.

Comment l’éviter ?

Ne comptez pas sur les autorités de votre pays pour vous sortir de là. Je ne vous conseille pas non plus de tenter de quitter le pays « ni vu ni connu ».

Pour éviter que votre rêve ne tourne au cauchemar, faites un crédit dans les limites de vos capacités, même si la grosse affaire immobilière sur laquelle vous lorgnez est une occasion à ne pas laisser passer.

116 total views, 2 today